Actualités

L’affichage environnemental a sa charte graphique !
Février 2019

Le dispositif d’affichage environnemental, associant pour la première fois des entreprises de différents secteurs (textile, électronique, hôtellerie, ameublement, alimentation), a désormais sa charte graphique. Celle-ci a été validée par les pouvoirs publics (ADEME et ministère de la transition écologique et solidaire) et a deux objectifs :

  • Identifier et valoriser les entreprises volontaires (fabricants/distributeurs) qui s’engagent et respectent le cadre technique du dispositif français de l’affichage environnemental.
  • Disposer d’un repère visuel simple et commun à toutes les catégories de produits, facilement reconnaissable par les consommateurs au moment de l’acte d’achat, afin de les orienter vers des produits plus durables.
Pictogramme officiel du projet national d’affichage environnemental

La loi de transition énergétique pour la croissance verte fixe le cadre de l’affichage environnemental
Mai 2018

La loi de transition énergétique pour la croissance verte met en place un cadre rigoureux permettant la communication aux consommateurs d’une information claire et fiable sur les impacts environnementaux des produits et services qui leur sont proposés. Afin de faciliter la mise en œuvre de cette obligation, les entreprises ont un outil qui permet d’afficher ces principales caractéristiques environnementales : le dispositif d’affichage environnemental des produits.

Source : www.ecologique-solidaire.gouv.fr
En savoir plus.

L’affichage environnemental des produits alimentaires, sujet d’un ConsoMag diffusé sur France Télévisions
Janvier 2018

Lancement national de l’affichage environnemental 
Janvier 2017

Le dispositif français d’affichage environnemental est lancé et peut désormais être utilisé de manière volontaire par les producteurs qui souhaitent valoriser leur engagement climatique et écologique (article 90).

Ce dispositif fournit aux consommateurs des informations quantifiées sur les principaux impacts environnementaux des produits. Il sera déployé progressivement à partir de mars 2017 pour des produits des secteurs de l’ameublement, des textiles, de l’hôtellerie (impacts environnementaux d’une nuit d’hôtel), des produits alimentaires et des appareils électroniques.

Source : Dossier de presse du 24 novembre 2016 du Ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer, en charge des relations internationales sur le climat.
En savoir plus.